assurance sante et mutuelle


MUTUELLE SANTÉ

mutuelle sante

Souscrivez à une mutuelle afin de protéger efficacement votre santé

MUTUELLE FAMILIALE

mutuelle familiale

Protégez la santé de toute votre famille avec une mutuelle familiale

MUTUELLE DENTAIRE

mutuelle dentaire

Protégez la santé de vos dents avec une mutuelle dentaire de qualité

MUTUELLE OPTIQUE

mutuelle optique

Protégez votre vue tout en économisant sur votre contrat de mutuelle

 

Guide de la mutuelle santé :
> Mutuelle etudiante

Mutuelle étudiante : une protection de santé à petit prix pour les jeunes

Lors de son inscription administrative, l’étudiant doit obligatoirement s’affilier à un régime étudiant de sécurité sociale : c’est en s’inscrivant dans son établissement d’enseignement supérieur, et en payant les droits d’inscription, que l’étudiant est automatiquement couvert par la sécurité sociale étudiante, pour une somme forfaitaire très accessible, environ 200€ par an. Le montant de la couverture sociale est réévalué chaque année.
La sécurité sociale de l’étudiant est effective pour une année universitaire : à chaque inscription, l’étudiant réglera les frais afférents à sa couverture sociale.

L’année universitaire est définie comme la période débutant au 1er septembre et prenant fin au 31 août. Le régime de sécurité sociale des étudiants est strictement encadré par la loi : sont concernés les étudiants âgés entre 16 et 28 ans. Des exceptions légales existent et l’affiliation au régime étudiant n’est pas obligatoire pour certaines catégories d’étudiants (cas par exemple d’un étudiant qui serait l’ayant droit de son conjoint qui lui n’est pas étudiant ou cas d’un étudiant qui serait aussi salarié et qui à ce titre serait assuré personnellement…). Conformément aux dispositions légales, l’étudiant a l’obligation de s’affilier auprès d’un des deux organismes prévus par l’Etat.

Les organismes pour gérer la partie sécurité sociale étudiante sont les suivants :

  • La Mutuelle Des Etudiants (plus connue sous son abréviation LMDE)
  • Le réseau national des mutuelles étudiantes de proximité également connu sous le nom d’Emevia : ce réseau rassemble les 11 mutuelles étudiantes de proximité présentes sur l’ensemble du territoire national. Le nom de ces mutuelles diffère selon la région où étudie l’étudiant : au Nord de la France, on connait ce réseau sous le nom de SMENO alors qu’au Sud-Ouest et à la Réunion, ce réseau est appelé VITTAVI.

Ce sont deux organismes différents, et bien que l’on retrouve l’appellation « mutuelle » au sein de ses deux entités, il faut rappeler que l’affiliation obligatoire auprès de l’un de ses organismes n’entraîne que la prise en charge « minimale » c’est-à-dire celle prévue par la législation sur la sécurité sociale.

Ces deux organismes gèrent la partie obligatoire, le minimum prévu par la sécurité sociale : ainsi, pour cette partie obligatoire, il n’y a aucune différence dans la prise en charge et les remboursements. Les remboursements sont ceux prévus par l’assurance maladie, qui prend en charge une partie des dépenses de santé des étudiants.
Les dépenses de santé ne sont pas remboursées à 100% : que ce soit pour une consultation de médecin, des médicaments, un examen médical, une hospitalisation, il y a une partie à payer par le patient, c’est ce qu’on appelle le ticket modérateur.

Une mutuelle pour étudiant qui couvre le ticket modérateur, la partie non prise en charge par la sécurité sociale

Le ticket modérateur – la partie des dépenses de santé qui n’est pas financée par la Sécurité Sociale étudiant – reste donc à payer par l’étudiant : le pourcentage de ce ticket modérateur est fonction de différents critères parmi lesquels l’événement occasionnant le soin (est-ce dû à une maladie, à un accident de travail, à une maternité) mais aussi lié au traitement (un médicament dit générique est plus largement couvert qu’un médicament non générique) et enfin au respect du parcours de soins (l’étudiant qui ne passe pas par le médecin traitant déclaré paiera un peu plus que s’il avait eu recours au médecin qu’il a déclaré).

D’une manière générale, le remboursement au titre du régime obligatoire de Sécurité Sociale est de l’ordre de 70 % : reste donc à la charge de l’étudiant 30% de ses dépenses de santé et parfois même plus (notamment si le médecin auquel fait appel l’étudiant n’est pas conventionné et pratique donc des honoraires dits libres).

Ce pourcentage est loin d’être négligeable : cela peut peser lourd sur le budget assez faible des jeunes étudiants.
La solution pour ne pas avoir de mauvaise surprise est de souscrire une mutuelle étudiante.

Une mutuelle pour étudiant est une assurance non obligatoire, qui intervient pour rembourser à l’assuré la partie qui n’est pas prise en charge par la Sécu. : comme n’importe quelle complémentaire santé, une mutuelle étudiante permet à l’étudiant qui y a souscrit d’être mieux couvert ; cette mutuelle pouvant prendre en charge le ticket modérateur et pouvant aussi prendre en charge le recours à des médecines plus douces (par exemple, certaines mutuelles permettent la prise en charge des soins d’ostéopathie ou encore de l’homéopathie).

Ainsi, le jeune ne paie plus de sa poche pour sa santé, en recourant à la mutuelle étudiante, il peut être pris en charge en totalité. Même victime d’un gros accident, l’étudiant n’encourt aucun risque financier, son budget est totalement sécurisé.

Les mutuelles santé d’étudiants, plus abordables du fait du risque de maladie faible chez les jeunes

Pour bénéficier de cette prise en charge du coût de la santé, le jeune doit choisir et souscrire un contrat de mutuelle étudiant. Pour être couvert par la complémentaire santé étudiante, il devra s’acquitter du paiement de cotisations mensuelles.

Plus l’assuré est jeune, moins les risques de santé sont importants. Ainsi, une mutuelle pour étudiant est très accessible financièrement. Pour une vingtaine d’euros mensuel, l’étudiant sera pris en charge.
Dans certains cas, si l’étudiant n’a pas les moyens de financer cette mutuelle, il pourra aussi demander à bénéficier de l’ACS (aide complémentaire santé).

L’ACS a été mise en place pour venir en aide aux personnes qui ne peuvent pas bénéficier de la CMU mais qui n’ont pas suffisamment les moyens de s’offrir une mutuelle : les étudiants peuvent bénéficier de cette aide.
Celle-ci n’est pas négligeable car elle leur permet d’améliorer leur couverture santé en souscrivant à une mutuelle étudiante qui permet en plus de sécuriser le budget des étudiants, en apportant une protection efficace pour la santé. Pour choisir votre formule, pensez à comparer en ligne, c’est gratuit !